";
 
   
 
  Politique         economie         societe         sport         contRibutions         Dossier         Biographie         A la decouverte de  
  Breve : KENYA / LUTTE CONTRE LA CORRUPTION : LE MINISTRE DES FINANCES MIS AUX ARRETS  
  Document sans nom
Politique
 

CPI / CHARLES BLE GOUDE PREVIENT TOUTE LA CLASSE POLITIQUE « IL FAUT QU’ON ARRETE DE REDUIRE LA VIE DES IVOIRIENS A DES ELECTIONS »

CHARLES BLE GOUDE PREVIENT TOUTE LA CLASSE POLITIQUE

«  IL FAUT QU’ON ARRETE DE REDUIRE LA VIE DES IVOIRIENS A DES ELECTIONS »

 

Acquitté par la Cour Pénale Internationale le 15 janvier 2019, le leader du COJEP Charles Blé Goudé vit toujours à la Haye en attendant la suite de la procédure. C’est dans son lieu de résidence qu’il a accordé une interview exclusive à France 24. Avec habilité, il est parvenu à se conformer aux restrictions langagières imposées par la CPI sur son cas et à parler de la politique en Côte d’Ivoire.

En prélude aux élections de 2020,  Charles Blé Goudé est inquiet : c’est ce qui transparait dans le substrat de son interview exclusive donnée à France 24. Reprenant à souhait ses avertissements de 2009 et 2010, il estime que les acteurs politiques ivoiriens devraient s’asseoir pour mettre en place les conditions apaisées et claires d’une élection qu’il veut sans crise postélectorale.

« Il y a un environnement qu’il faut assainir. Il y a des questions à régler. L’atmosphère postélectorale est fille de l’atmosphère préélectorale. Pour moi, prenons notre temps, essayons de faire l’inventaire de ce qui nous a conduits jusque-là, comment l’éviter et ne pas le rééditer », prévient-il, ajoutant qu’il faut que «  la classe politique prenne ses responsabilité pour ne pas conduire la Côte d’Ivoire dans une aventure pire que celle que nous avons connue ». « Il faut savoir lire la météo politique qui annonce les intempéries politiques en Côte d’Ivoire », termine Blé Goudé.

Aux hommes politiques et à tous ceux qui affûtent leurs armes avec en ligne de mire 2020, Blé Goudé dira qu’ « il faut qu’on arrête de réduire la vie des Ivoiriens à des élections ». Qui dénonce aussi dans l’interview le fait que la Côte d’Ivoire a beaucoup de politiciens que d’hommes d’Etat, ces derniers étant selon lui ceux qui bâtissent pour le futur et dont les ambitions ne se résume pas à des élections immédiates.

Ceci dit, Blé Goudé se démarque de ceux qui affirment que Bédié, Ouattara et Gbagbo doivent quitter la scène politique pour selon eux apaiser les tensions. « Malheureusement, ce n’est pas moi qui décide. La Côte d’Ivoire a des règles, la Côte d’Ivoire s’est dotée d’une Constitution et moi je suis toujours attaché aux règles et aux lois. La population ivoirienne est là et c’est son suffrage qui est sollicitée. Que ce soit par Bédié, par Laurent Gbagbo, par Alassane Ouattara, par Guillaume Soro ou par moi-même, le peuple ivoirien décidera de qui aura la responsabilité de conduire sa destinée. Il ne faut pas personnaliser le débat politique en Côte d’Ivoire et le polariser sur des personnes » s’est-il démarqué.

Mieux, Blé Goudé a fait remarquer sur ce débat générationnel que la question Soro Guillaume ne se pose pas. «  Qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, Guillaume Soro est un acteur potentiel en Côte d’Ivoire, qui fait partie des hommes politiques de la Côte d’Ivoire », fait savoir Blé Goudé qui estime, parlant des ambitions politiques réprouvées des hommes de sa génération «  qu’on ne peut pas avoir des gens qui sont  assis dans leur salon  et qui vont décider de notre avenir, parce qu’ils se sont octroyés la légitimité de ce qu’on doit penser,  de ce qu’on doit dire et de ce qu’on doit faire. Ce n’est pas à moi de dire qui doit être Guillaume Soro, c’est un homme politique. C’est un fait. Maintenant est-ce que c’est un bon homme politique, est-ce que c’est un homme politique que les Ivoiriens veulent prendre comme leur  président, c’est leur responsabilité ».

Parlant d’Alassane Ouattara et de son probable troisième mandat, Blé Goudé estime que «  Les Ivoiriens l’ont vu agir, les Ivoiriens l’ont observé dans sa gestion des libertés, dans sa gestion de l’économie, dans sa manière de concevoir la société ivoirienne. A la fin, c’est à eux de décider s’ils veulent continuer avec lui ou non, premièrement. Deuxièmement, que dit la loi de la Côte d’Ivoire ? »

Sur ces relations avec la France, Blé Goudé veut définitivement faire tomber le cliché d’anti-français qui lui a été collé durant la crise ivoirienne. A ce sujet, il dira  qu’il veut «  parler avec les autorités françaises de la vie, de l’avenir des relations franco-ivoiriennes » et qu’il est « content que c’est quelqu’un de sa génération qui est à la tête de l’Etat français ».

« Nous sommes une génération qui ne demande qu’à être écouter. Je ne veux pas que la France parte de la Côte d’Ivoire. Je veux que la France soit en Côte d’Ivoire. Je veux qu’elle prenne en compte les intérêts des Ivoiriens autant qu’elle prenne en compte les intérêts des Français. Je veux ces rapports gagnant-gagnant et un respect entre Etats. C’est tout ce que j’ai demandé et je ne crois pas que cela puisse être synonyme d’être contre la France. Non, je ne suis pas antifrançais » a tenté d’expliquer Charles Blé Goudé. Qui a réaffirmé sa volonté de rentrer en Côte d’Ivoire à la fin de la procédure judiciaire car ce qui lui a le plus manqué  c’est son « pays ».

 
 
impartialement
L’édito de Valery Foungbé
SORO, CE « PETIT » SANS « LEGITIMITE » A GRANDI…

La bataille fait rage entre le RHDP et Guillaume Soro. Indéniablement. Le dernier épisode de cette bataille qui a eu lieu à Rabat au Maroc, et qui a vu Amadou Soumahoro perdre la face, a fait comprendre à ceux qui tirent les marrons du feu auprès de Ouattara que l’ex-Président de l’Assemblée Nationale n’entend pas rester inerte devant l’entreprise d’enfouissement dont il est l’objet.

C’est sous ce prisme qu’il faut analyser la sortie du Ministre Hamed Bakayoko qui a déclaré, parlant de Guillaume Soro ceci : «  Tu es le plus petit dans la famille, tu n’es pas plus fort que le plus gr

Lire la suite >>>
Biographie
MARIE CHANTALE KANINDA, LA PATRONNE DU DIAMANT...
titre
dossier de la semaine
Procès Gbagbo / Blé Goudé : COMMENT BENSOUDA A TROMPE TOUT LE MONDE
Valery Foungbe - 05-06-2019
A la decouverte de

Emeraude Charly - 22-05-2019